Restaurant

Le Myõ

17 janvier 2017

Le haut de gamme correct de la cuisine japonaise…

Ce qui est super avec les amis qui me connaissent bien, c’est que pour me faire plaisir, il suffit d’un bon repas. Cette fois-ci, c’est vers le Japon que nos envies se tournent et c’est au Myõ que nos pas nous amènent. J’étais passé plusieurs centaines de fois devant ce restaurant qui me faisait de l’œil. Je m’étais toujours promis d’y faire un tour, en ce vendredi 13, ma promesse fut tenue. (N’y voyez là aucune superstition). Arrivé par un froid hivernal, je fus content d’entrer dans le chaud du restaurant. Je fus surpris et content de voir un restaurant sobre et chic sans aucune décoration « kitch japonisante » ce qui pouvait que me plaire. Une fois assis et après avoir regardé la longue carte, le choix est rapidement fait. Pour mon ami pas d’entrée mais un plateau de divers sushis.
Pour moi, une entrée toute simple avec une soupe miso au tofu. Rien de tel pour s’ouvrir l’appétit.
En plat, une belle assiette de grosses crevettes accompagnées de légumes, une sauce au tamarin et un bol de riz. Le tout était vraiment bien relevé et se laissait manger sans y perdre une miette. Malgré un riz légèrement sec, le plat fut succulent. Dans la continuité, j’eus la chance de « piquer » quelques sushis dans l’assiette de mon ami. Un à l’anguille et un au saumon. Une jolie explosion de saveur dans mon palais qui en redemandait encore et encore.

Après s’être bien rassasié et quelques éclats de rire, je ne pouvais pas terminer le repas sans une petite note sucrée.  Il me fallut un peu de temps pour me décider car tout ce que je lisais me plaisait. Entre les sorbets, les glaces, les fondants et la crème brulée, tout laissait rêveur. Mon choix se terminera sur la crème brulée au thé vert. J’avais un peu peur de me diriger dans un dessert un peu trop sophistiqué mais je me trompais. Après avoir cassé la première couche, ce fut un véritable coup de cœur. La crème brulée m’a littéralement emmené au Japon. J’étais presque déçu de la taille du dessert.
Peu importe, je fus consolé en trempant ma cuillère dans les trois boules de glace que mon ami avait prises pour terminer le repas. Une au lychee, une au Kalamanzi (physalis) et une au sésame. La plus gourmande de toutes les trois. Côté boisson, une simple bouteille d’eau pour accompagner le repas histoire de profiter de toutes les saveurs. Je recommande le Myõ pour un repas japonais classique et sans chichi. Pas de tables intime pour une soirée en amoureux mais plutôt une soirée entre amis.

Le Myõ
Esplanade de Montbenon
1, Allée Ernest Ansermet
1003 Lausanne

Horaire :
Lundi – Vendredi : Midi et Soir
Samedi : Soir uniquement
Dimanche : Fermé

021 323 22 88
http://www.myo.ch

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Commenter

Scroll Up